Rallier et influencer

5 attitudes à adopter pour mieux réseauter

23 novembre 2016 par Catherine Bergeron

«Les filles pensent qu’elles n’aiment pas réseauter. Pourtant, elles sont toujours en groupe à planifier mille et une activités, fait remarquer Hélène Michel, associée responsable de l’audit et de la planification financière personnelle chez Mallette. Elles s’impliquent sur différents comités pour les enfants et dans le club social au bureau… Elles réseautent toute l’année sans même s’en rendre compte!»

Les femmes sont des championnes des relations humaines. Alors pourquoi, quand il est question de réseautage, sont-elles si nombreuses à vouloir prendre leurs jambes à leur cou?

«Pour que le réseautage leur semble plus intéressant et bénéfique, les femmes devraient arrêter de séparer leur vie personnelle et professionnelle», suggère Hélène Michel. En d’autres mots, elles gagneraient à s’impliquer dans des activités qui les interpellent personnellement, peu importe le contexte. Il serait également avantageux pour elles de s’afficher avec plus d’assurance comme professionnelle, et ce, même s’il est passé 17h. «J’ai rencontré des gens qui sont devenus de très bons clients après les avoir côtoyés dans le cadre d’activités qui n’avaient rien à voir avec le travail», soutient la comptable.

Pour approfondir la question, nous avons demandé à Hélène Michel et à trois autres leaders de L’effet A quelle est selon elles la meilleure attitude à adopter pour mieux réseauter. Leurs conseils.

1. IMPLIQUEZ-VOUS!
Au début de sa carrière, Marie-Douce Huard, associée partenaire chez Cain Lamarre, n’était pas friande du réseautage. «Je voyais ces événements comme des occasions de me “vendre”. C’était ma bête noire! Jusqu’au jour où j’ai commencé à m’impliquer. J’ai alors réalisé que mon blocage face au réseautage était causé par un problème de vision», explique-t-elle. Du moment où elle s’est impliquée auprès de causes qui lui tenaient à cœur, elle a vu son réseau s’agrandir et se solidifier naturellement.

Hélène Michel tire les mêmes conclusions: sans relayer les traditionnels 5 à 7 et soirées de gala aux oubliettes, elle soutient que s’impliquer est l’une des façons les plus agréables et enrichissantes de réseauter. «Côtoyer les mêmes personnes sur une base régulière nous offre l’occasion de développer des liens plus solides qui perdurent dans le temps.»

2. ÉCOUTEZ PLUS, PARLEZ MOINS
Valérie Bornais, directrice du Centre de l’entrepreneurship à la BDC, insiste quant à elle sur l’importance d’être à l’écoute de ceux qui nous entourent, sans égard à leur profession ou à leur parcours. «Soyez ouverte aux autres et posez-leur des questions qui vous permettront de mieux les cerner, de comprendre leur réalité et leurs enjeux, explique-t-elle. Quand on se met en posture d’écoute, le réseautage prend une toute autre dimension.»

Parce qu’ils se sentent importants et considérés à vos côtés, les individus que vous écoutez avec sincérité seront plus enclins à vous présenter à leurs proches. Vous augmentez ainsi vos chances d’intégrer différents écosystèmes d’affaires. «Chaque personne que vous rencontrez a son propre réseau avec qui vous pourriez éventuellement échanger et même, faire des affaires!» Qui sait?

À LIRE AUSSI
«Osez vous entourer de personnes plus fortes que vous»

3. AYEZ DU CŒUR
«Une personne avec un bon réseau n’est jamais démunie», affirme pour sa part Julie Bédard, avocate directrice du développement des partenariats d’affaires à La Capitale et associée chez Graph Synergie. «Et c’est encore plus vrai quand ce réseau s’est construit sur la base de l’entraide et de la générosité!», renchérit celle qui s’est impliquée dans la mise en place d’un programme de ballet pour sa fille.

«Le plus grand, c’est la satisfaction de créer quelque chose. Ça ne vient pas de l’argent que tu gagnes, mais du sourire que tu reçois d’une partenaire qui a réussi quelque chose, d’avoir présenté la bonne personne pour un poste, d’avoir aidé à réaliser un rêve. Il y a une grande fierté dans l’accomplissement.»

Évidemment, on ne le fait pas que pour la reconnaissance, explique-t-elle. Il s’agit plutôt de voir le réseautage comme une occasion de faire jouer nos relations en faveur des gens et des causes qui nous tiennent à cœur. Écouter, conseiller, accorder du temps, référer un contact: quand c’est fait avec bonne foi, ça ne peut qu’être payant… et incroyablement gratifiant!

«Chaque personne que vous rencontrez a son propre réseau avec qui vous pourriez éventuellement échanger et même, faire des affaires!»

4. SOYEZ VRAIE (ET CONFIANTE!)
Valérie Bornais se souvient: «en début de carrière, dans la vingtaine, le réseautage m’apparaissait comme une épreuve. Je ne me connaissais que très peu comme personne, je me sentais beaucoup moins solide.» Elle soutient que les années l’ont amenée à mieux définir ses forces et sa valeur, ce qui lui permet aujourd’hui de réseauter avec plus d’aplomb et d’assurance. «Je n’ai plus peur d’aller vers les autres, car je sais ce que je vaux, ce que je veux et ce que je peux leur apporter. Maintenant, au lieu d’appréhender les activités de réseautage, je les aborde avec ouverture et confiance, car je suis fière de me présenter avec mes qualités», lance-t-elle.

5. SOYEZ BRANCHÉE
Pour faire de nouvelles rencontres et entretenir les relations établies: rien de tel que les médias sociaux! Si LinkedIn demeure la plateforme professionnelle par excellence, bien d’autres médias peuvent fonctionner selon le domaine dans lequel vous évoluez. Valérie Bornais, elle, ne pourrait plus s’en passer! «J’utilise beaucoup LinkedIn pour établir des premiers contacts», explique-t-elle. Elle précise toutefois l’importance d’y recourir de façon stratégique: «si j’ajoute un contact à mes relations LinkedIn, c’est que nous nous rencontrerons très bientôt afin d’établir un premier vrai contact et d’en savoir un peu plus sur nos besoins réciproques.» Collectionner les contacts «vides», très peu pour elle!

Et surtout, faites-vous plaisir! «Évitez les activités qui ne vous intéressent pas où vous vous rendez simplement pour faire acte de présence et vendre votre salade, conclut Julie Bédard. Ce ne sera ni attrayant ni payant!»

Vous souhaitez propulser votre carrière aux côtés de leaders et de femmes inspirantes ? Participez au Défi 100 jours L’effet A ! Pour plus d’information ou pour vous inscrire, visitez la page formation de notre site internet !

Suivez-nous sur FacebookTwitterLinkedIn, et Instagram. Vous pouvez également vous abonner à notre infolettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'effet A est une initiative de

O'Dandy