Rallier et influencer

5 conseils pour réseauter efficacement sur les médias sociaux

9 août 2017 par Geoffrey Dirat

La cofondatrice de L’effet A Isabelle Hudon le dit, on ne fait pas avancer ses projets et on n’atteint pas ses objectifs seule dans son coin.« On a besoin d’être entourée, de connaître des gens, d’être connue et reconnue. » Et les 5 à 7 ne sont pas la seule façon d’y parvenir.

De plus en plus présents dans nos vies, les médias sociaux prennent aussi de plus en plus de place au travail. Ils offrent de multiples possibilité de développer son réseau professionnel. Encore faut-il s’en servir à bon escient et ne pas y faire de faux pas.

Voici cinq conseils pratiques de Camille Desrosiers-Gaudette, présidente de l’agence Codmorse et experte en médias sociaux.

1.Faites une recherche Google sur vous-même
Si vous ne le faites pas, soyez sûre que vos collègues, vos patrons et vos partenaires d’affaires le feront, eux. C’est désormais un réflexe de vérifier les informations qui existent sur quelqu’un en saisissant ses prénom et nom sur le moteur de recherche. « Nos présences sur le web constituent notre carte d’affaires en ligne et peuvent servir à réseauter sans qu’on le sache. Il faut donc s’assurer qu’elles sont le reflet de ce qu’on veut montrer », indique Camille Desrosiers-Gaudette. C’est aussi le moyen de contrôler que les informations vous concernant sont bien à jour. 

2. Faites le ménages de vos profils
Il est impératif de procéder à l’examen de ce que vous avez publié sur les réseaux sociaux. Une étude de CareerBuilder a montré que 70% des employeurs étudient les profils de leurs recrues potentielles et que 54% d’entre eux ont déjà décidé de ne pas embaucher une personne en raison de ses activités sur les réseaux sociaux. « Il faut effacer tout ce qui peut être compromettant et demander à nos contacts de retirer les publications gênantes dans lesquelles on apparaît », recommande Camille Desrosiers-Gaudette.

3. Quels réseaux privilégier pour agrandir notre réseau professionnel
Réseau social professionnel par excellence, LinkedIn compte six millions de membres au Canada. Il faut donc nécessairement y être présente pour agrandir notre réseau professionnel, faire connaître notre potentiel et connaître celui des autres. « C’est fait pour ça », souligne la présidente de Codmorse.
Twitter peut lui servir à nouer des contacts professionnels et établir sa crédibilité. C’est d’ailleurs là que Camille Desrosiers-Gaudette s’est faite remarquer et a pu entamer sa carrière à la télé. «Facebook, en revanche, n’est pas très pertinent», considère-t-elle. Même si on y trouve des groupes de discussion à vocation professionnelle, « c’est davantage pour un usage personnel ». Idem pour Instagram, « à moins de travailler dans la mode, la photo ou le design ».

4. Être active de manière intelligente
Il ne faut pas être la première à répondre à tout, ni commenter pour commenter. « En faire trop, c’est comme pas assez », prévient Camille Desrosiers-Gaudette. « On doit toujours se demander ce qu’on peut apporter à la discussion », et être en mesure de la prolonger de façon pertinente. Cela peut vite devenir très prenant. La chef d’entreprise conseille ainsi d’être active à des heures raisonnables et en dehors des heures de bureau.
Sur LinkedIn et Facebook, participer à des groupes de discussion dédiés à votre métier ou sur des sujets très ciblés permet de réseauter efficacement, en se renseignant sur son marché professionnel et en se faisant connaître auprès des bonnes personnes.

5. Soignez votre image
« C’est facile d’être formatée sur le web », prévient Camille Desrosiers-Gaudette. Il ne faut pas pour autant chercher à se distinguer à tout prix. « Il vaut mieux être soi-même et laisser transparaître sa personnalité », conseille la présidente de Codmorse. Elle suggère par ailleurs l’acquisition du logiciel Antidote pour éviter les fautes de français. « C’est assez universel, mais il n’y a rien de pire pour miner sa crédibilité. »

POURSUIVEZ LA CONVERSATION AVEC NOUS
Faites-vous un usage professionnel des réseaux sociaux? Si oui, partagez votre expérience avec les lectrices de L’effet A.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn, et Instagram. Vous pouvez également vous abonner à notre infolettre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'effet A est une initiative de

O'Dandy