Conseils à emporter

Des solutions pour assumer son leadership avec sérénité

9 mars 2020 par Emmanuelle Gril
Les conseils de Lynn Jeanniot pour devenir une leader sereine

Lynn Jeanniot a œuvré au sein de grandes institutions financières à des postes de haut niveau durant l’essentiel de sa carrière. Disposant d’une bonne dose de recul, l’administratrice de sociétés porte aujourd’hui un regard objectif sur la situation des femmes gestionnaires en 2020. Aperçu des écueils les plus fréquents, et pistes de solution pour assumer son leadership avec plus de sérénité.

Perpétuellement tiraillées entre leur vie professionnelle et familiale, les femmes culpabilisent de ne pas pouvoir être partout à la fois, et surtout, de ne pas être en mesure de réaliser toutes leurs tâches à la perfection. « Les femmes voudraient performer à la fois au travail et à la maison, c’est une énorme pression sur leurs épaules », explique Lynn Jeanniot

D’ailleurs, près de 61 % des répondantes à un sondage réalisé auprès des participantes au Défi 100 jours ont souligné avoir le sentiment d’être submergée et de manquer de temps.

Lynn Jeanniot
Lynn Jeanniot – Photo : Bénédicte Brocard

Avoir un bon réseau

Selon Mme Jeanniot, l’une des clés pour tirer son épingle du jeu est une bonne organisation, doublée d’un solide réseau d’entraide. Il ne faut pas hésiter à le solliciter en cas de besoin, par exemple pour accompagner ou aller chercher les enfants à des activités sportives, les ramener de l’école, etc. De cette façon, on peut utiliser son énergie plus positivement si notamment le conjoint n’est pas disponible pour prendre le relai.

« J’ai déjà vu des femmes avec un extraordinaire potentiel littéralement craquer sous la pression parce qu’elles avaient de jeunes enfants, mais pas de réseau de soutien. Dès qu’elles en ont bâti un, elles ont réussi à prendre le dessus et ont rapidement grimpé les échelons », fait valoir Mme Jeanniot.

Elle ajoute qu’il est également essentiel de travailler sur son état d’esprit. « Il faut prendre conscience du déséquilibre dans notre vie et l’accepter, comprendre que l’on n’a pas à être une wonder woman! On doit aussi cesser de se comparer aux autres, car chacun a des ambitions qui lui sont propres », affirme-t-elle.

Demander conseil à ses alliés  

Les femmes ont tendance à vouloir se débrouiller seules. C’est vrai à la maison, mais aussi au travail. De ce fait, elles ont rarement des mentors et ne développent pas de réseau professionnel. Preuve en est que près de 27 % des répondantes au sondage ont mentionné avoir de la difficulté à se bâtir un réseau d’affaires.

« Le but recherché n’est pas d’être une ‘’bête sociale’’, mais de trouver des gens avec qui on peut partager : collègues, relations professionnelles, etc. Bien souvent, il suffit d’avoir autour de soi quelques personnes de confiance », souligne Lynn Jeanniot. 

Tentez le Défi Leadership de L'effet A et propulsez votre carrière!

Se donner le droit à l’erreur

Les femmes s’attendent généralement à ce que l’on reconnaisse leurs bons coups sans qu’elles aient besoin de les mentionner. Pour venir à bout de cette modestie mal placée, la clé réside dans l’état d’esprit. 

Selon Mme Jeanniot, elles craignent souvent de déplaire, de se tromper ou que leurs points de vue soient mal reçus. Elles n’osent pas non plus demander, une augmentation de salaire par exemple, alors que les hommes ne se gênent pas pour le faire. 

« Demandez-vous quelle est la pire chose qui pourrait vous arriver si vous faites fausse route. Ce type de préparation mentale est très utile. Et si on commet une erreur, cela nous aidera à grandir et à apprendre », dit-elle. 

Elle ajoute que le langage non verbal (regard, ton de la voix, position sur la chaise, etc.) peut aussi nous aider à projeter une image de confiance et d’assurance, au lieu d’une mise en retrait et de timidité. Pensez à utiliser cette carte lorsque vous voudrez faire passer vos idées!

Se permettre d’être soi 

Près du quart des participantes au sondage disent avoir de la difficulté à trouver leur ton comme leader alors que les femmes sont souvent reconnues pour leurs qualités d’empathie, d’écoute, d’intelligence émotionnelle et leur aptitude à mobiliser les équipes. 

« Elles doivent être conscientes de leurs habiletés spécifiques et s’en servir comme des leviers, les voir comme des avantages concurrentiels », affirme Lynn Jeanniot. 

L’anxiété de performance pousse aussi les femmes à vouloir en faire toujours plus. Mme Jeanniot estime que cette tendance vient notamment du fait qu’on en attend davantage d’elles sur le marché du travail.

« Chassez vos doutes mesdames, faites preuve d’audace et passez à l’action! Ayez confiance en vous, reconnaissez et utilisez vos qualités. Testez vos idées sur votre réseau et vos personnes de confiance, ce qui vous aidera à gagner en assurance. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'effet A est une initiative de

O'Dandy