Dossier équité

«L’équité hommes-femmes, c’est aussi une affaire de business»

29 novembre 2017 par Catherine Bergeron

« Les organisations n’ont pas le luxe de se priver de l’expertise des femmes, de l’expertise de la moitié de la société », soutient Sophie Brochu, présidente de Gaz Métro et leader de L’effet A.

Hyper impliquée auprès des femmes et consciente que les entreprises doivent mettre en place des solutions durables pour tirer profit du talent féminin, Sophie Brochu participera à la toute première journée-conférence de L’actualité qui portera sur l’équité hommes-femmes.

Sophie, pourquoi était-ce important pour toi de prendre part à une journée-conférence sur l’équité hommes-femmes ?
En tant que dirigeante d’entreprise, et en raison des valeurs qui m’animent, c’est un sujet qui me tient grandement à cœur.

L’équité, c’est d’abord une question de respect et de justice. Toute la société doit s’en soucier.

Mais l’équité, c’est aussi une affaire de business. À l’heure où nous avons tellement besoin d’attirer et de retenir les talents au sein des organisations, les employeurs de tous les horizons, quels que soient leurs métiers, doivent s’assurer que les femmes se sentent aussi respectées et valorisées que les hommes. Ils doivent faire en sorte qu’elles aient les mêmes chances d’avancement et qu’elles puissent atteindre leur plein potentiel. 

C’est une initiative formidable que de rassembler les décideurs, les cadres et les travailleurs pour réfléchir aux obstacles à l’équité, comme les préjugés inconscients, dont nous parlerons lors de la conférence. Cette conversation permettra d’identifier les meilleures pratiques et fera naître des solutions.

Justement, en parlant des préjugés inconscients, à quel moment as-tu pris conscience de leur existence ?
Tout a commencé avec L’effet A. Avant le déploiement de cette initiative, je soupçonnais, comme bien du monde, qu’il existait encore certains freins à l’avancement professionnel des femmes. Mais je me « réconfortais » en me disant que la société québécoise avait fait beaucoup de chemin, et que nous allions dans la bonne direction.

L’effet A a été une prise de conscience puissante. J’ai réalisé que oui, nous avons progressé, mais qu’il y a encore beaucoup à faire pour que l’assumation pleine et entière de l’ambition professionnelle des femmes devienne réalité. Il reste des nœuds à défaire. Parmi ceux-ci, les préjugés inconscients. On ne sait même pas qu’ils existent… jusqu’à ce qu’on s’y attarde ! Et là, quand on a compris comment ils se manifestent, ils nous sautent davantage aux yeux. Il n’y a qu’à partir de cet instant qu’on peut travailler à les neutraliser.

À LIRE AUSSI
Dossier équité hommes-femmes

Pourrais-tu nous parler d’une action concrète que ton entreprise a posée pour briser un ou des préjugés inconscients ?
Chez Gaz Metro, avons avons revu nos critères d’embauche, trouvé des irritants et corrigé le tir. Nous avons réalisé que sans le vouloir, certains de ces critères jouaient en défaveur des femmes. C’était, par exemple, le cas pour les métiers techniques. Auparavant, au moment de postuler, les techniciens(nes) devaient détenir un permis de conduire pour véhicules lourds. Règle générale, les hommes qui s’intéressent aux métiers techniques obtiennent ce permis tôt dans leur vie professionnelle. C’est beaucoup moins vrai pour les femmes. De façon inconsciente, nous excluions donc plusieurs femmes du processus de sélection. Pour corriger la situation, nous offrons maintenant cette formation aux nouveaux techniciens(nes) qui joignent nos rangs. Après l’embauche. Du coup, nous avons éliminé un préjugé inconscient qui nuisait aux femmes.

C’est le genre d’actions que doivent poser les entreprises. Non seulement parce que nous avons besoin du talent féminin, mais parce que c’est notre responsabilité.

Le 21 février 2018, Sophie Brochu participera à la toute première conférence L’ACT qui s’attaquera à la notion de l’équité hommes-femmes en milieu de travail. Lors de cette journée, vous profiterez notamment :

  • de points de vue d’experts qui présenteront des approches novatrices pour révolutionner les pratiques en matière d’équité ;
  • de débats et témoignages stimulants de leaders du monde des affaires ;
  • d’ateliers pratiques qui permettront de concevoir les outils nécessaires à la transformation des organisations ;
  • de solutions concrètes, inspirées des plus récentes recherches scientifiques et des meilleures pratiques de gestion pour éliminer les barrières invisibles à l’avancement des femmes en milieu de travail ;
  • de la présence de centaines de décideurs, motivés à faire évoluer l’équité entre les hommes et les femmes.

Pour y participer : lactualite.com/conferences/

1 commentaire

  1. Nicole Carreau Author

    Tout à fait d’accord ! Ça m’a manqué dans le passé. Je vais me reprendre avec mes expériences je vous partagerai le tout sous peu. J’ai besoin de votre appui pour mettre en oeuvre ce projet.
    Mes félicitations!

    A bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'effet A est une initiative de

O'Dandy