Histoires inspirantes

Dans les souliers de Macha Grenon

22 November 2016 par Katia Tobar

Dans Pays, le dernier long métrage de Chloé Robichaud, Macha Grenon incarne la présidente de l’île fictive Besco, Danielle. Une femme de pouvoir divisée entre sa vie familiale et ses responsabilités, entre sa conscience et la pression d’intérêts politiques. Un défi pour l’actrice qui trouvait son personnage intimidant, mais «on grandit souvent en allant vers des défis qui nous demandent de nous dépasser».

Macha évolue depuis 30 ans dans le milieu du cinéma. De son expérience, elle a tiré des enseignements qu’elle partage avec vous. Ce qu’elle protège «férocement», c’est son équilibre de vie. Elle l’a trouvé après avoir été confrontée au syndrome de l’imposteur au début de sa carrière. 

«À 20 ans, j’avais l’impression que j’avais trop à apprendre par rapport à la grandeur des rôles qu’on m’offrait. Alors, je suis allée étudier et j’ai fait des stages à Toronto pendant 1 an». Petit tour dans les souliers d’une optimiste, qui a su s’épanouir dans l’authenticité et la générosité!

1. Quelle est ta plus grande ambition?
Ce serait de devenir le meilleur être humain possible, de faire le bien autour de moi. Professionnellement, ce serait être dans le don, que l’égo ne soit pas dans le chemin.

2. Quand ton ambition est au plus bas, quelle chanson te redonne de l’énergie?
Une chanson des Beatles, Here comes the sun. C’est de la joie, c’est de l’ouverture, c’est de l’optimisme pur cette chanson. Juste la fredonner fait du bien. Et c’est vrai, le soleil revient toujours.

3. À quel moment as-tu réalisé qu’un de tes talents pourrait te permettre de te démarquer?
Très jeune déjà, ma mère m’emmenait au théâtre. Je pense que j’avais 7 ans quand j’ai vu Cyrano de Bergerac joué par Gilles Pelletier. J’étais habitée par un feu quand elle m’emmenait au théâtre, je ne voulais faire que ça. Elle a nourri la confiance que ce monde-là était possible.

4. Isabelle Hudon répète souvent qu’il n’y a pas d’échec, que des demi-succès. Quel est ton plus grand demi-succès?
Chaque audition que je n’ai pas décrochée. Quand je rentre en audition, c’est pour apprendre quelque chose, c’est pour découvrir l’univers créatif d’un réalisateur, plus que pour qu’il me choisisse. Chaque audition que je n’ai pas décrochée m’a permis de développer ce muscle-là.

À LIRE AUSSI
>Dans les souliers de Chloé Robichaud

5. Quelle est ta devise?
«C’est maintenant que ça se passe». Cette phrase exprime le désir d’être présent, le désir de risquer, et le désir d’être vrai.

6. Si tu pouvais obtenir un nouveau talent en claquant des doigts, quel serait-il?
Voler! J’en fais des rêves parfois, j’aimerais ça voler physiquement. J’ai fait du saut en parachute une fois et j’ai ressenti un sentiment d’apesanteur, de liberté.

7. Professionnellement parlant, qu’est-ce que les années d’expérience t’ont appris?
On est dans une société où vieillir est mal vu, mais dans ma tête je ne retournerai pas à 20 ans. Je suis tellement heureuse d’avoir l’âge que j’ai et d’être où je suis. J’ai 48 ans. L’expérience, les années, les embûches, nous mènent à une place tellement formidable qu’on n’a pas en nous quand on a 20 ans. C’est tellement l’fun vieillir. Ce que je dirais aujourd’hui à une Macha plus jeune: mords à pleines dents dans le voyage qui t’attend, n’aie pas peur, ça va juste en s’améliorant.

8. Quel est le meilleur conseil que tu as reçu?
Passer le flambeau. Je me souviens d’Andrée Lachapelle qui entrait dans ma loge quand j’avais 20 ans, lorsqu’on tournait Scoop. C’était une femme magnifique. Elle m’a dit avec un sourire, «oh mais tu vas voir la cinquantaine, c’est extraordinaire». Alors j’ai envie de passer le flambeau. C’est un pied de nez à cette société dans laquelle on vit et à qui je dis «ça peut être vraiment le fun d’être une femme avec le temps qui passe».

9. Dans les souliers de quelle femme connue aimerais-tu passer 24h?
J’aimerais bien passer 24 h dans les souliers de Jane Goodall, avec ses chimpanzés. Cela me permettrait d’entrer en relation avec la nature à l’état brut.

bottes-macha-grenon10. Avec quelle paire de souliers pourrais-tu conquérir le monde?
Avec une paire de bottines Palladium. Je peux marcher des kilomètres dedans. C’est un petit bottillon noir, avec un style combattant. Quand je suis dans ces souliers-là, j’ai l’impression qu’il ne peut rien m’arriver.

11. Jusqu’où veux-tu aller avec ces souliers?
Au bout de moi-même! Au bout de ma capacité à devenir la plus authentique version de moi-même.

Découvrez la bande-annonce du film Pays:

 

Vous souhaitez propulser votre carrière aux côtés de leaders et de femmes inspirantes ? Participez au Défi 100 jours L’effet A ! Pour plus d’information ou pour vous inscrire, visitez la page formation de notre site internet !

Suivez-nous sur FacebookTwitterLinkedIn, et Instagram. Vous pouvez également vous abonner à notre infolettre.

Crédit photo: Izabel Zimmer

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

L'effet A est une initiative de

O'Dandy