Rallier et influencer

Faire de la transparence l’alliée de sa réussite

2 avril 2019 par L'effet A

À l’ère des données ouvertes, de l’accessibilité et des « fake-news », la transparence apparaît comme une valeur incontournable dans la transmission des informations et dans la communication en entreprise. Utilisée à bon escient, elle peut en effet s’avérer une excellente façon d’affirmer son leadership et même, devenir un levier intéressant dans son parcours.

« La transparence a toujours occupé une grande place dans ma carrière. Comme employée d’abord, puis comme leader », soutient Brigitte Hébert, première vice-présidente à la direction, Expérience employé et Opérations, à la Banque Nationale et leader de L’effet A. « Cette volonté d’être honnête et authentique en ce qui a trait à mes valeurs, à mes objectifs et à mes besoins est primordiale dans ma vie personnelle et professionnelle. »

Si la première vice-présidente a appris à faire bon usage de la transparence, il ne faut pas négliger la portée de ses paroles et l’impact que ces dernières peuvent avoir sur les autres — et ultimement, sur soi même. En d’autres mots : « oui à la transparence, mais jouée avec conscience, dit Mme Hébert. La façon de faire est cruciale, et il est nécessaire de réfléchir à notre intention réelle et à l’impact que l’on souhaite avoir. » 

Un acte de courage et d’humilité
Parce qu’elle implique de baisser sa garde et de révéler ses forces, mais aussi ses zones de vulnérabilité, la transparence exige une bonne dose de courage et d’humilité. Mais gare à ceux et celles qui voudraient tout dévoiler ! Miser sur la transparence pour le seul principe d’être « honnête » peut au contraire semer un vent de panique ou créer une impression de stress, de confusion, voire d’incompétence. Utilisée judicieusement, elle permet toutefois une plus grande clarté et compréhension, en plus de faciliter la création de saines relations avec son entourage. Surtout si, comme Brigitte Hébert, on se connaît bien et qu’on est solidement ancré à ses valeurs. « Je l’ai mainte fois constaté : la transparence renforce les liens de confiance et permet de mieux rallier les gens pour atteindre ses objectifs », soutient-elle.

De fait, il s’agit d’une condition essentielle au travail d’équipe et à la collaboration véritable. Exercer un leadership collaboratif, c’est d’abord oser la transparence pour récolter des collègues en retour… et bâtir la suite ensemble !


Le témoignage d’une leader
Mais encore faut-il savoir quand il est pertinent (ou pas !) de révéler certaines informations. « On ne souhaite surtout pas donner l’heure juste de façon naïve, au détriment de la confiance ou de la mobilisation », explique la leader. Faut-il absolument qu’une gestionnaire dévoile le stress qui l’habite face aux résultats mitigés des derniers trimestres ? Une employée, aux prises avec certains doutes, doit-elle admettre à son supérieur qu’elle craint de ne pas atteindre ses objectifs si elle n’a pas pris le recul nécessaire ? « Pour que la transparence porte ses fruits, il faut bien se connaître, bien connaître son environnement et son équipe, et être en mesure d’anticiper correctement les retombées de ses paroles, précise Mme Hébert. Et bien sûr, il est primordial de maitriser son message et ses émotions. » D’ailleurs, ce n’est qu’après avoir évalué soigneusement ces éléments qu’elle a décidé, il y a quelques années, de confier à son employeur qu’elle se questionnait sur son rôle au sein de la Banque Nationale. « J’aimais mon travail et j’aimais l’organisation. Mais je ne savais plus si nous nous apportions réellement quelque chose l’une et l’autre », explique-t-elle.

Si elle a choisi de rencontrer sa supérieure pour lui faire part de ses questionnements, elle a préalablement douté que c’était la chose à faire. « Si je parlais de cette remise en question, comment allait-elle réagir ? Comment mon équipe le percevrait-elle ? », raconte-t-elle. « J’ai pris la bonne décision. M’ouvrir à mes collègues m’a permis d’obtenir le soutien nécessaire à ma démarche. J’ai pu confirmer que je pouvais encore faire une différence au sein de la Banque Nationale, et mieux cerner ma mission pour les prochaines années. » Une conversation transparente qui, au final, lui a ouvert la porte à de nouvelles fonctions avec une ambition et une confiance renouvelées.

À présent, la première vice-présidente dirige et inspire ses équipes en misant sur la communication franche et bienveillante, avec le droit à l’erreur, la volonté de s’entourer des meilleurs profils et d’être à l’écoute de ses collègues et employés pour mener avec succès les différents mandats qui lui sont confiés. La transparence fait partie des outils qui complètent son « arsenal du bon leader », et ça la sert bien.

 

Vous souhaitez donner un sens à votre leadership et transformer votre ambition en un puissant levier de croissance pour vous et votre équipe ? Le Défi Leadership vous permettra de solidifier vos repères en tant que gestionnaire. Pour plus d’information ou pour vous inscrire, visitez la page formation de notre site internet !

Suivez-nous sur FacebookTwitterLinkedIn, et Instagram. Vous pouvez également vous abonner à notre infolettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'effet A est une initiative de

O'Dandy