Renforcer sa confiance

Vacances : êtes-vous capable de décrocher ?

25 juin 2020 par Chantal Tellier

Les vacances sont faites pour se reposer, et revenir au travail ressourcé et gonflé à bloc. Mais pour cela, il faut savoir décrocher. Y parvenez-vous ? 

Seulement 50 % des Québécois.es prévoient prendre des vacances cet été. Surprenant, n’est-ce pas ? C’est pourtant ce que révèle le sondage annuel de CAA-Québec sur les intentions de vacances. Si le travail, c’est la santé, encore faut-il ne pas négliger les longs congés, qui ont une incidence directe sur votre bien-être… et votre productivité ! Voici un test qui vous permettra de constater si, à l’instar de nombreux professionnels, vous avez du mal à couper le lien avec le bureau.

1. Le jour V approche à grands pas. Vous vous sentez :

a) Dépassée ! Je n’aurai d’autre choix que d’apporter quelques dossiers avec moi.
b) Prête, mais tout de même préoccupée par ce qui pourrait arriver en mon absence.
c) Excitée ! Une pause me fera le plus grand bien.

2. La première chose que vous faites en arrivant au chalet :

a) Activer le wifi et installer mon ordi dans un coin.
b) Vérifier mes messages avant d’éteindre mon téléphone.
c) Mettre le blanc au frais.

3. Avez-vous besoin de votre dose d’actualité en vacances ?

a) Oui, tous les matins avec mon café.
b) Plus ou moins. Je me contente d’un ou de deux articles quand j’ai accès au réseau.
c) Non, je suis plutôt du type JOMO (Joy of Missing Out).

4. Pour immortaliser vos souvenirs loin de la maison, vous utilisez :

a) Mon cellulaire — et j’en profite pour répondre aux questions de mes collègues.
b) Ma tablette — dans laquelle j’ai noté notre itinéraire.
c) Mon appareil photo — il n’y a rien de tel !

5. Quelle est votre plus grande qualité ?

a) Dévouée.
b) Généreuse.
c) Créative.

6. Quel est votre type de lecture en vacances ?

a) How Women Rise : Break the 12 Habits Holding You Back from Your Next Raise Promotion or Job, de Sally Helgesen et Marshall Goldsmith.
b) In Color, de la designer et femme d’affaires Tory Burch.
c) Mange, prie, aime, de la romancière Elizabeth Gilbert.

7. Une réunion importante concernant l’un de vos dossiers devra avoir lieu durant votre absence. 

a) J’angoisse. Je me débrouillerai pour me joindre à la rencontre.
b) Ça devrait aller… Ma collègue prendra des notes.
c)  Aucun souci ! Mon équipe est parfaitement préparée.

8. Comment vous sentez-vous habituellement à votre retour au travail ?

a) Prête ! Je n’ai rien manqué de ce qui s’est passé au bureau.
b) Reposée et inspirée ; j’ai noté dans un cahier les idées que j’ai eu pendant mes congés.
c) Un peu dépaysée, mais vraiment relaxe.

9. Vous associez le mot farniente à :

a) Un concept surévalué.
b) Un répit bien mérité, mais dont il n’est pas toujours facile de profiter !
c) Mojito, plage, soleil…

RÉSULTATS

PROFIL A
La vacancière indigne
Impossible pour vous de décrocher du travail ! C’est pourtant nécessaire et salutaire si vous voulez booster votre créativité, augmenter votre productivité et — éventuellement — prévenir le burnout !
Voici quelques astuces pour mieux profiter de vos vacances et recharger vos batteries.

  • Quelques jours à l’avance, commencez à déléguer les dossiers importants à vos collègues.
  • Videz votre boîte de courriels et programmez un message d’absence. Vous vous sentirez moins coupable d’éteindre votre téléphone !
  • Évitez de prévoir vos congés lors de périodes trop occupées ; vous vous feriez du souci inutilement.
  • Dressez une liste des choses à faire à votre retour. Vous partirez l’esprit tranquille.
  • Enfin, abstenez-vous de planifier des réunions les premiers jours de votre retour pour ne pas avoir à les préparer durant vos vacances.

Lecture complémentaire : Ce court article propose différentes façons de décrocher. Ultra bénéfique pour le cerveau, la santé et la productivité, savoir s’arrêter, c’est salutaire !

PROFIL B
La vacancière à temps partiel
Tout comme vous, 40 % des Canadiens restent en contact avec le bureau durant leurs vacances, selon un récent sondage du cabinet-conseil en ressources humaines Ranstad C. C’est la tendance de ne pas couper le cordon corpo, mais ce n’est pas très profitable : ces travailleurs en congé reviendront généralement plus stressés au bureau. Selon certains psychologues spécialistes du travail, l’idéal serait de prendre trois semaines consécutives de vacances, histoire de décrocher, de se reposer et de récupérer pleinement. Impossible pour vous ? Essayez à tout le moins de profiter de deux semaines… sans interruption. Si vous devez absolument rester en contact avec vos collègues, décidez d’un créneau (une heure chaque matin ou chaque soir) et tenez-vous-y !
Lecture complémentaire : Ce court article propose différentes façons de décrocher. Ultra bénéfique pour le cerveau, la santé et la productivité, savoir s’arrêter, c’est salutaire !

PROFIL C
La vacancière modèle
Vous faites partie d’une espèce rare ! En effet, selon un sondage CROP, les Québécois prennent de moins en moins de vacances l’été. S’ils prévoyaient s’arrêter 2,3 semaines en 2013, ce chiffre est passé à 2 semaines en 2015. Sans oublier que plus d’un Québécois sur deux ne prévoit pas prendre de vacances cet été. Mais pour vous, les congés sont sacrés. Vous connaissez leurs bienfaits et vous êtes consciente qu’en vous déconnectant, vous vous donnez la chance de vous ressourcer, et de recharger vos batteries en faisant des activités qui vous plaisent et en passant de bons moments avec les gens que vous aimez. Vous savez préserver un équilibre sain entre vie professionnelle et personnelle. Résultat ? Votre motivation sera à son top à votre retour au bureau. Bref, vous avez tout bon !
Lecture complémentaire : Ce court article propose différentes façons de décrocher. Ultra bénéfique pour le cerveau, la santé et la productivité, savoir s’arrêter, c’est salutaire !
 

Vous souhaitez propulser votre carrière aux côtés de leaders et de femmes inspirantes ? Participez au Défi 100 jours L’effet A ! Pour plus d’information ou pour vous inscrire, visitez la page formation de notre site internet !

Suivez-nous sur FacebookTwitterLinkedIn, et Instagram. Vous pouvez également vous abonner à notre infolettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'effet A est une initiative de

O'Dandy