Geneviève Biron

4 façons d’exercer votre leadership sur le terrain

10 December 2015 par Marie-Ève Bourassa

C’est au magnifique spa Saint-Jude du Plateau Mont-Royal que les participantes au défi de Geneviève Biron se donnent rendez-vous pour une dernière fois.

Les semaines précédentes ont permis à ces femmes issues de milieux bien différents d’aligner leurs actions avec des buts professionnels bien précis. D’emblée, elles avouent se sentir mieux et avoir plus de facilité à assumer leurs choix et leur style de leadership.

Geneviève débute l’atelier du jour en expliquant aux filles qu’un leader n’est pas celui qui a toujours la meilleure idée; « c’est celui qui va chercher la meilleure idée avec l’aide de son groupe », soutient-elle. Les exercices préparés par Jean-François Thibault, président-fondateur de Axellite santé globale et coach en développement du leadership, démontreront qu’il existe plusieurs façons de diriger, et de bien le faire.

Montage1
4 FAÇONS DE DIRIGER SUR LE TERRAIN

Ce n’est pas la pluie de décembre qui fera peur aux participantes de L’effet A, et, comme prévu, elles sautent dans leurs espadrilles et suivent Jean-François jusqu’au Mont-Royal, où on les invite à former des équipes. L’exercice qu’on leur propose est simple : ensemble, elles doivent élaborer une stratégie pour se rendre d’un point A à un point B sans marcher ni courir. Après quelques minutes de consultation, elles s’exécutent.

Le but n’est pas tellement de trouver le moyen le plus original de se déplacer, ni même de gagner, mais de voir quelle place chaque fille occupe dans une dynamique de groupe.

Jean-François explique qu’il y a différentes façons de réagir : « On peut prendre le front et exposer notre idée. On peut se rallier, c’est-à-dire travailler conjointement avec l’autre leader. On peut aussi se positionner un peu plus à l’arrière, observer, et se mettre en position de coaching. » D’après lui, nous sommes toutes naturellement attirées vers l’une ou l’autre de ces positions.

Ceci étant dit, il existe une autre dimension qu’on appelle le leadership de terrain. Ce leader, le meilleur selon Jean-François, adapte son approche à chaque situation. Comment fait-il pour être capable de naviguer du leadership « de front » à celui « de ralliement » ou « d’arrière »? « Il se connecte à son intuition, mais, surtout, il est à l’écoute des autres », explique-t-il.

montage2
LA FORCE DE LA GÉNÉROSITÉ

Geneviève abonde dans le même sens et ajoute avec enthousiasme qu’à ses yeux, la générosité, au-delà du talent, de l’effort et de la chance, est un véritable moteur de succès. « Contrairement à ce qu’on peut penser, dit-elle, ce n’est pas ceux qui prennent qui réussissent le mieux, mais ceux qui donnent. »

Pour la leader, la générosité tient d’une approche, voire d’un état d’esprit. « Souvent, on a l’impression que la générosité n’a pas sa place en entreprise, pourtant, ce sont les petites actions qui nous permettent de développer notre réseau. Finir sa journée en se demandant : “Est-ce que j’ai été utile à quelqu’un aujourd’hui?”, ça change notre façon de voir les choses et d’agir avec nos pairs. On n’en retire que du positif! »

groupe

La leader conclut cette dernière rencontre avec un message inspirant : « Un bon bout de chemin a été fait, et il en reste beaucoup à parcourir, mais je me considère tellement chanceuse de vivre ici, au Québec, où on encourage les femmes à se dépasser! Je suis confiante pour l’avenir de ma fille. »

 

Vous souhaitez propulser votre carrière aux côtés de leaders et de femmes inspirantes ? Participez au Défi 100 jours L’effet A ! Pour plus d’information ou pour vous inscrire, visitez la page formation de notre site internet !

Suivez-nous sur FacebookTwitterLinkedIn, et Instagram. Vous pouvez également vous abonner à notre infolettre.

Articles reliés

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

L'effet A est une initiative de

O'Dandy