Histoires inspirantes

Cinq livres, cinq femmes et les multiples facettes du courage

13 décembre 2018 par Caroline R. Paquette

Le courage de prendre la parole, de révéler ses faiblesses, de suivre une voie différente, d’être fidèle à ses valeurs, de continuer malgré les obstacles. C’est de cela, et plus encore, qu’il est question dans ces livres à offrir sans réserve.

Devenir
Michelle Obama, trad. de Fayard, 2018
On les attendait fébrilement, les mémoires de Michelle Obama. L’ex-première dame des États-Unis s’y livre en toute transparence sur des sujets qui polarisent — et fait un pied de nez au cliché toxique de la « femme noire en colère ». Elle se révèle forte et fragile à la fois, notamment lorsqu’elle parle de ses problèmes d’infertilité. On comprend que cette franchise et cette intégrité ont toujours fait partie d’elle, peu importe les défis rencontrés. À la maison comme en politique !

Dictionnaire intime des femmes
Laure Adler, Stock, 2017
Dans ce dictionnaire non conventionnel, la journaliste Laure Adler entremêle portraits et définitions poétiques — une façon de célébrer les femmes, connues ou non, qui l’aident à avancer. En rendant hommage à ses modèles, elle raconte aussi une histoire trop souvent plongée dans le noir. De l’écrivaine Marguerite Duras à l’anthropologue Françoise Héritier, sans oublier le mot « amitié », cette œuvre lumineuse parle de courage autant qu’elle en donne.


Uiesh Quelque part
Joséphine Bacon, Mémoire d’encrier, 2018
Joséphine Bacon, femme au rire déferlant, pilier de la littérature québécoise, indispensable passeuse de culture — une culture qu’elle s’est réappropriée après avoir passé 14 ans dans les pensionnats autochtones. Dans ce troisième recueil, elle nous rappelle l’immensité du territoire, et salue les ancêtres qui l’ont marché. Uiesh Quelque part est écrit en français et en innu-aïmun ; ainsi, la langue maternelle de la poète résiste, mais surtout, elle continue à servir de repère. Des mots dignes à chérir particulièrement.


Nous qui n’étions rien
Madeleine Thien, trad. de Catherine Leroux, Alto, 2018
Cette œuvre grandiose de Madeleine Thien est à mettre entre toutes les mains que l’histoire — ses ravages et ses points de lumière — intéresse. On y suit deux familles d’artistes au cœur de la Révolution culturelle chinoise, qui a mené à des débordements dévastateurs. Les femmes y sont centrales : fortes, résilientes, passionnées. Le courage, ici, se manifeste entre autres chez celles qui tentent de préserver leur essence dans une société qui le leur permet difficilement.


Swing Time
Zadie Smith, trad. d’Emmanuelle et Philippe Aronson, Gallimard, 2018
Zadie Smith est devenue une incontournable de la littérature anglaise en 2000, à tout juste 25 ans. Une quinzaine d’années plus tard, elle publie Swing Time, dans lequel deux petites filles métisses se lient d’amitié autour d’un même rêve : celui de devenir danseuses. À mesure qu’elles évoluent, on les voit emprunter des chemins différents, persévérer dans leur quête d’elles-mêmes, se tromper — le tout sous la plume mordante d’une auteure qui n’hésite jamais à aborder des sujets aussi graves que le racisme.

 

Vous souhaitez propulser votre carrière aux côtés de leaders et de femmes inspirantes ? Participez au Défi 100 jours L’effet A ! Pour plus d’information ou pour vous inscrire, visitez la page formation de notre site internet !

Suivez-nous sur FacebookTwitterLinkedIn, et Instagram. Vous pouvez également vous abonner à notre infolettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'effet A est une initiative de

O'Dandy