L'effet A

Le futur du leadership est-il féminin ?

12 avril 2019 par Simon Painchaud

Le leadership change. La manière de communiquer et de mobiliser subit sa propre révolution. À L’effet A, nous réfléchissons à la façon dont le leadership évolue et à l’impact qu’ont les femmes sur celui-ci. C’est d’ailleurs la thématique de l’événement Tous pour toutes (et vice-versa), le 10 mai prochain.

S’attaquer aux enjeux du 21e siècle au sein de nos organisations nécessite un maillage des savoirs, une collaboration augmentée et une grande dose d’humilité, car il n’est désormais plus possible de faire seul. Le leadership traditionnel emprunté à une philosophie militaire — où une minorité au sommet impose une série de commandes aux étages du bas — tend à disparaître au rythme où les entreprises abattent les murs de leurs bureaux pour en faire des espaces collaboratifs et ouverts.

Le leadership traditionnel est en transformation. Une nouvelle approche participative émerge ; un leadership plus conscient, plus introspectif, où la flexibilité et l’approche coopérative pour la résolution de problèmes sont centrales.

Dans une étude réalisée auprès de 64 000 personnes dans 13 pays, les deux tiers des répondants ont identifié certains traits, généralement associés au leadership féminin, comme essentiels pour résoudre certains des enjeux les plus pressants des sphères professionnelles, éducatives et gouvernementales. Les femmes seraient donc porteuses de forces et d’aptitudes souhaitées chez ceux et celles vers qui nous nous tournons pour mobiliser et inspirer. Selon McKinsey, la présence des femmes gestionnaires a un impact majeur sur la santé des organisations : vision globale, innovation et développement des ressources humaines optimisés par une plus grande empathie, davantage de flexibilité et une vision plus participative du processus décisionnel.

Considérant les constats tirés de certaines études, il serait avisé de se poser la question suivante : quel spectre de qualités et d’aptitudes devront posséder les leaders de demain, hommes et femmes ? Et plus spécifiquement, quel est l’impact des forces féminines sur la définition même du leadership ?

La promotion des traits de leadership dits féminins ne se fait pas en opposant les hommes aux femmes. Il s’agit plutôt de comprendre et de faire rayonner les caractéristiques requises chez nos leaders pour faire face aux enjeux actuels et futurs. Une démarche délicate, car elle pourrait faire ressurgir nombre de stéréotypes. Les femmes et les hommes possèdent pourtant des forces distinctives qui doivent être valorisées, et non pas stigmatisées. Il est de notre responsabilité de reconnaître et de promouvoir les forces du leadership féminin et masculin, sans les antagoniser. Et surtout, de permettre aux femmes de grandir au sein d’organisations en sachant que leur contribution ne demeure pas invisible.

Prends part à l’événement Tous pour toutes (et vice-versa), le 10 mai à Québec. Ce petit-déjeuner permettra d’entendre les perspectives de plusieurs leaders d’affaires tels que Sophie Brochu, présidente et chef de la direction d’Énergir, et Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins.

Cette matinée inspirante te donnera l’occasion de répondre à ces questions :

  • Que signifie être un(e) leader au 21e siècle ?
  • Quel est l’impact des forces féminines sur le leadership des hommes ?
  • Comment les hommes et les femmes peuvent-ils déployer un leadership complémentaire ?
  • Quels sont les rôles et responsabilités de chacun pour accélérer le changement et transformer les organisations ?
  • Comment L’effet A s’inscrit dans cette révolution ?

Le 10 mai, aborde ton leadership autrement !

*** L’événement Tous pour toutes est maintenant terminé ! Pour voir les photos de cette matinée des plus inspirantes, rendez-vous sur la page Facebook de L’effet A. 

Suis-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn, et Instagram. Tu peux également t’abonner à notre infolettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'effet A est une initiative de

O'Dandy