Renforcer sa confiance

La vulnérabilité, une force nécessaire

26 avril 2018 par Amélie Cournoyer

On entend beaucoup parler d’authenticité comme d’une qualité essentielle à tout bon leader. Mais voilà, l’authenticité vient avec un grand défi : celui de savoir se montrer vulnérable.

Pourquoi un défi ? Parce qu’il faut beaucoup de courage pour baisser sa garde, admettre ses erreurs, exprimer ses doutes, exposer ses failles et demander de l’aide… surtout lorsqu’on est à la tête d’une entreprise ou qu’on dirige une équipe. (Et qu’on est une femme, oserions-nous ajouter !)

« La vulnérabilité, c’est avoir le courage de se présenter et d’être vu quand on sait qu’il n’y a aucune garantie », explique Brené Brown, célèbre chercheuse en travail social à l’Université de Houston et auteure du best-seller The Power of Vulnerability. La vulnérabilité, c’est marcher sur un long fil et réussir à garder l’équilibre grâce à une excellence connaissance de soi et à une solide confiance en soi. En effet, il faut être doté d’une bonne dose d’assurance pour parvenir à se montrer telle que l’on est tout en demeurant persuadée de sa valeur, et ne pas sombrer dans le doute et l’incertitude.

La vulnérabilité, une force nécessaire
Puisque l’authenticité est à la base de toutes relations humaines, affirme Brené Brown, il importe de remplacer la distance et la froideur — souvent caractéristiques des relations professionnelles — par l’ouverture et la transparence. Elle soutient aussi que « la vulnérabilité est au cœur de l’innovation et de la créativité ». Vous avez donc maintes occasions de vous montrer vulnérable au quotidien… et plusieurs bénéfices à en tirer !

Au travail, vous vous montrez vulnérable quand…

… vous êtes accessible et transparente
Vous croyez peut-être qu’une bonne leader se doit de garder une certaine distance avec son équipe et de projeter en tout temps une image d’autorité. Or, adopter une telle attitude dans le but de vous faire respecter a souvent la conséquence inverse. En effet, qui veut suivre une personne qui semble froide et inaccessible ?

Selon Bruce J. Avolio et William L. Gardner, deux chercheurs américains, les leaders authentiques et transparents établissent des relations vraies avec leur équipe et récoltent davantage de comportements positifs et constructifs de la part de leurs employés.

De plus, comme leader, vous avez la possibilité d’amener les gens à grandir en apprenant de votre propre parcours. Dans le cadre du Défi 100 jours L’effet A, Sophie Brochu, présidente de Énergir (Gaz Métro), révèle sans honte l’une des plus grandes erreurs qu’elle a commise et qui lui a fait perdre, du jour au lendemain, une entreprise qu’elle avait fondée et qui valait plusieurs millions de dollars. Ce faisant, elle inspire des centaines de femmes à foncer et à oser prendre des risques. Et parce qu’on manque cruellement de modèles féminins au sein de plusieurs grandes entreprises, il faut oser davantage.

… vous partagez vos doutes et vos craintes
Les doutes et les craintes font partie du quotidien de tous, et même des meilleurs dirigeants. Les exprimer — avec doigté ! — dans l’optique d’être transparente ou d’obtenir le soutien de vos pairs ne vous fera pas perdre la face ; cela suscitera plutôt l’empathie dans votre entourage. Ainsi, les liens au sein de votre équipe se resserreront naturellement.

Par ailleurs, parler de vos doutes et de vos peurs ne vous rendra que plus humaine aux yeux des autres, ce qui exacerbera leur confiance en vous.

… vous admettez vos erreurs
Tout le monde fait des erreurs ! Prendre la responsabilité des vôtres, plutôt que de chercher des excuses ou de rejeter la faute sur les autres, c’est faire preuve d’intégrité. Un trait de caractère inspirant et rassembleur.

Le plus : admettre vos erreurs instaurera dans votre équipe une culture du « droit à l’erreur ». Vos employés sauront qu’ils peuvent eux aussi oser prendre des risques, se tromper et apprendre de leurs échecs. Un bénéfice pour les employés, qui deviennent plus connaisseurs et créatifs, et pour l’entreprise.

… vous demandez de l’aide
En tant que leader ou mentor, vous aimez sûrement offrir votre aide aux autres, mais êtes-vous capable d’en demander ? Reconnaître que vous avez besoin d’aide et interpeller les membres de votre équipe à ce sujet aura pour effet de les rallier et de favoriser leur engagement affectif dans leur travail.

Selon plusieurs chercheurs, dont le professeur à HEC Montréal Christian Vandenberghe, les employés engagés affectivement au travail sont plus efficaces et plus fidèles à leur leader et à leur organisation.

Alors, prête à miser sur la force de votre vulnérabilité ?

Vous souhaitez propulser votre carrière aux côtés de leaders et de femmes inspirantes ? Participez au Défi 100 jours L’effet A ! Pour plus d’information ou pour vous inscrire, visitez la page formation de notre site internet !

Suivez-nous sur FacebookTwitterLinkedIn, et Instagram. Vous pouvez également vous abonner à notre infolettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'effet A est une initiative de

O'Dandy