Se lancer dans le vide
avec un bon parachute!

27 August 2019 par L'effet A

Plaçant l’authenticité et la bienveillance au cœur de ses pratiques de gestion, Maddalena di Meo, administratrice et directrice générale de Firstmed, est une leader courageuse souhaitant faire une différence autant dans son milieu de travail que dans la société.

Celle qui a quitté les soins pour devenir gestionnaire d’une école de premiers secours se décrit comme ayant un profil atypique. « Je suis l’infirmière avec un diplôme HEC. J’ai osé m’écouter et donner un nouveau souffle à ma carrière, mais j’étais un peu l’extraterrestre sur les bancs d’école! »

Après cette réorientation exigeante et stimulante, Maddalena di Meo obtient un poste de directrice dans une école de soins à Genève. Elle se lance dans ce nouveau chapitre comme on saute dans le vide.  « J’ai déposé ma blouse, j’ai défait mon chignon et jeté mes semelles Scholl. Je suis devenue chef d’entreprise même si je n’avais jamais géré une entreprise de ma vie. »

Toutefois, la leader avait conscience d’avoir un solide parachute dans le dos : son expérience du terrain. « Je me suis posée en me disant que ces acquis professionnels seraient pertinents dans ma gestion », soutient-elle. 

Leader authentique

En gestion comme dans la vie, Maddalena di Meo fait les choses à sa manière avec humanité et détermination. « L’ambition, c’est un mot qui est souvent perçu négativement alors que c’est ce qui permet d’aller de l’avant », explique-t-elle. Souhaitant avoir davantage d’impact social, la femme d’affaires s’est investie dans l’entrepreneuriat avec différents projets connectant le public et les soins. « Je prends ces risques parce que j’ai envie d’apporter un changement dans la société et d’avoir un rôle de leader dans certains dossiers qui m’interpellent, comme l’éducation et la prévention. »

Maddalena di Meo invite les participantes de L’effet A à sortir des sentiers battus, à se défaire des clichés et à prendre leur place sur le marché du travail. « Je pense que les femmes sont conditionnées depuis l’enfance à adopter certains stéréotypes. Arrêtons de les culpabiliser sur le fait de gagner de l’argent. Arrêtons de leur dire qu’elles doivent choisir entre la maternité et la carrière », conclut-elle.

Vous souhaitez propulser votre carrière aux côtés de leaders et de femmes inspirantes comme Maddalena di Meo? Participez au Défi 100 jours L’effet A !

Suivez-nous sur FacebookTwitterLinkedIn, et Instagram. Vous pouvez également vous abonner à notre infolettre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

L'effet A est une initiative de

O'Dandy