100 jours pour se positionner face à son avenir

100 jours pour se positionner face à son avenir

Pour maintenir la cadence dans son parcours déjà fort impressionnant, Roxanne Lessard, directrice générale chez Caswil, sentait que le moment était venu pour elle de se recentrer sur son développement et son positionnement comme gestionnaire :

Je voulais faire le point et prendre le temps de me demander sérieusement "quel genre de leader est-ce que je veux devenir?"

Grâce au Défi Leadership, elle a trouvé la clarté nécessaire pour définir ses objectifs et assumer son leadership avec une confiance et une force renouvelées.

Elle nous raconte.

On entend souvent dire que le Défi Leadership est une expérience transformatrice. Qu’est-ce que l’aventure t’a permis de réaliser sur toi-même?

Durant toute notre vie, on nous répète de regarder vers l’avant. Pendant le Défi Leadership, j’ai compris qu’il faut aussi observer le passé pour constater que notre parcours est parsemé de réussites. J’avais tendance à chercher la bête noire ou à m’en faire pour l’avenir plutôt que de bâtir ma confiance et ma crédibilité sur l’ensemble de mes accomplissements.

Par exemple, un de mes objectifs en m’inscrivant à la formation était de créer des liens solides avec des gens qui pourraient m’aider et m’appuyer dans mon parcours professionnel. J’ai vite compris que j’avais déjà plusieurs contacts précieux auxquels je ne portais pas attention. Il fallait simplement que je réalise que ces liens-là existaient et que je n’avais qu’à les nourrir davantage.

Comment le Défi Leadership t’a-t-il permis de grandir comme gestionnaire?

J’ai appris à prendre du recul. Geneviève Fortier insiste sur les bienfaits de «se créer de l’espace» pour réfléchir. En mettant certains trucs en application, j’ai rapidement pris conscience que de m’accorder des moments de réflexion m’aiderait à mieux choisir mes réactions face à certaines situations. Et je pense que c’est encore plus important quand le stress monte et qu’on devient émotive.

Le recul me permet aussi de garder le cap sur mes objectifs. Même si ça reste un défi parfois, j’ai reçu d’excellents conseils pour m’assurer de préserver une plus grande clarté dans mon quotidien. Quand nos buts et besoins sont clairs, c’est plus facile de se positionner et de trouver les bons alliés pour avancer.

Qu’est-ce que le Défi Leadership te permet maintenant de faire différemment?

Il est devenu plus naturel pour moi d’organiser des rencontres avec certaines relations et d’entretenir mon réseau. J’avais tendance à assumer que les autres allaient le faire et pourtant, je sais combien les gens sont occupés et qu’il me suffit de prendre les devants si je veux que les choses arrivent. Aujourd’hui, je sais que j’ai un réseau autour de moi. Je me sens appuyée et ça me donne confiance en l’avenir.

Quels conseils, entendus durant ton parcours, aimerais-tu partager aux femmes qui t’entourent?

Définissez vos objectifs… et foncez! Les femmes ont leur place en gestion. Il faut prendre les devants, ne pas avoir peur de se lancer, de dire ce qu’on pense et… d’apprendre à dire non! Parce qu’on ne réalisera pas nécessairement ses ambitions en acceptant toutes les opportunités. Il faut choisir les bonnes.

Créez-vous de l’espace. Personnellement, l’introspection m’a énormément servi, autant dans les grands questionnements que dans mon quotidien. Pour avancer et bien se positionner, il est important de se réserver des moments pour s’observer et se demander quel genre de femme on veut être et quel genre de leader on veut devenir.

Aimez-vous! On a tendance à se dévaluer et à poser un jugement très critique envers soi-même : «je ne suis pas assez comme-ci, pas assez comme ça.» Et si on s’accordait un peu de répit en étant plus indulgente?

Que dirais-tu à une amie ou à une collègue qui souhaiterait, elle aussi, faire le Défi Leadership?

Si tu veux gagner de l’assurance et assumer pleinement la leader que tu es, le Défi Leadership est vraiment pour toi. Les conférencières et les participantes sont accessibles et super ouvertes. J’étais plus jeune que bien des femmes, mais je n’ai jamais senti que j’étais traitée différemment à cause de mon âge, de mon expérience ou de mon rôle.

Suivez-nous sur FacebookTwitterLinkedIn, et Instagram. Vous pouvez également vous abonner à notre infolettre.

auteure michèle provencher souriante

Michèle Provencher

Autrice

Scénariste de formation, Michèle Nicole Provencher a œuvré dans les domaines de la musique, des médias et de la publicité. En 2018, elle publie son premier livre, une autofiction intitulée «Mardi comme mardi» qui a reçu un accueil des plus enthousiastes.