Conseil de filles

La parfaite façon de se défaire du perfectionnisme

2 juin 2020 par Michèle Provencher
perfectionnisme

Les femmes professionnelles ont souvent cette perception que le perfectionnisme est un atout pour atteindre ses objectifs. Mais d’où vient cette pression et où nous mène-t-elle ? Pour creuser la question, nous avons rassemblé les opinions et conseils de femmes inspirantes. Selon Sophie Brochu, présidente et chef de la direction d’Hydro-Québec et leader du Défi 100 jours, il faut absolument mettre nos vieux réflexes de côté pour avancer en équipe. Atteindre la perfection ou atteindre la réussite ? Là est la question.

L’art de s’entourer de forces complémentaires

Sophie Brochu, elle, a réussi à mettre son perfectionnisme de côté. Sa méthode : « Il faut déterminer et mettre en lumière nos forces, mais aussi nos angles morts, nos zones de vulnérabilité. Bref, nos faiblesses. Puis, s’entourer de personnes complémentaires dotées des forces que nous n’avons pas. Il ne faut jamais hésiter à s’entourer de gens plus forts que soit », conseille-t-elle. 

Ce qu’il faut retenir du conseil de Sophie, c’est sa capacité à transformer ses faiblesses en opportunités plutôt que de les laisser la ralentir. Exit la fille perfectionniste, elle fonce en mettant en valeur ses forces pour avancer.

Individuellement, on ne peut être parfaite, mais une équipe composée de gens avec des forces complémentaires peut l’être.Sophie Brochu

On ne peut pas tout faire toute seule… après tout, même Batman a besoin de Robin !

Se faire connaître… autrement !

Quelle est l’origine de cette tendance au perfectionnisme ? Anne-Cécile Sarfati, ex-rédactrice en chef du magazine Elle France et auteure du livre Être femme au travail, l’explique par le syndrome de la bonne élève. Sur les bancs d’école, les filles récoltent de bonnes notes en étant sérieuses et en s’impliquant activement dans leurs études. Une fois arrivées sur le marché du travail, les règles changent. Les femmes ne peuvent plus compter que sur les bons résultats qu’elles obtiennent, elles doivent faire valoir leur travail, négocier et demander à être promues. Sarfati conseille aux femmes de passer plutôt 80 % de leur temps à exécuter leur travail et ainsi libérer un temps précieux pour consolider leur réseau… et faire leur autopromotion. Les hommes le font très bien, qu’est-ce qui nous en empêche ?!

Renforcer sa confiance en soi

Qu’est-ce qui nous arrête ? Selon Katty Kay et Claire Shipman, coauteures du livre The Confidence Code, c’est la confiance en soi qui manque aux femmes pour atteindre leurs objectifs. Par exemple, les femmes vont proposer leur candidature pour un poste lorsqu’elles estiment posséder 80 % des qualifications demandées, alors que les hommes vont le faire avec seulement 50 % des compétences. Pourquoi ? À cause du « fameux » syndrome de l’imposteur, qui les mène souvent à douter d’elles-mêmes et de leur compétences, mais aussi, toujours selon les auteurs, ce serait dû au fait que les femmes ont tendance à «ruminer», elles vont trop penser et analyser au lieu de foncer.

Curieuse d’en savoir plus sur le syndrome de l’imposteur, voici une lecture complémentaire qui pourrait vous éclairer. 

Vous souhaitez propulser votre carrière aux côtés de leaders et de femmes inspirantes ? Participez au Défi 100 jours, notre parcours de formation. Pour plus d’information ou pour vous inscrire, visitez la page formation de notre site internet !

Suivez-nous sur FacebookTwitterLinkedIn, et Instagram. Vous pouvez également vous abonner à notre infolettre.

13 commentaires

  1. Avatar
    MLM Author

    Très pertinent et je suis d’accord ! Il faut apprendre à se défaire de cette tendance (du moins, pour ma part!) et savoir effectivement s’entourer de personnes complémentaires ayant les forces que nous n’avons pas. Il faut penser priorités et focus plutot que « over-analyzing », détours ou délais pour l’atteinte d’un degré de perfection non-nécessaire dans l’accomplissement des taches/objectifs.

    • L'effet A_Emilie

      Bien dit MLM. Merci pour votre commentaire.

      • Avatar
        GELOT Françoise Author

        Je confirme que l’ intelligence de pouvoir s’entourer de personnes plus expertes ou pointues que soi est une réalité. J’ai vécu cette expérience à Paris avec une femme responsable d’une activité internationale, qui sans grande éducation ou expérience technique en réassurance mais un grand talent d’écoute, s’était entourée de consultants expérimentés (dont moi-même) et d’autres professionnels en retraite (souvent extérieurs à la société). Cela a créé une dynamique incroyable, du sang frais et des idées…Cela lui a permis d’acquérir une excellente réputation au delà des frontières. Sa force outre la modestie, était ce talent d’écoute et d’assimilation et de synthèse exceptionnel.

      • Avatar
        BLL Author

        Les femmes ont tendance à croire que le perfectionnisme est une caractéristique d’une personne plus intelligente alors qu’en fait c’est une habileté qui peut devenir handicapante lorsque les délais sont restreints. Il faut développer nos habiletés décisionnelles même si nous n’avons pas toutes les informations et les détails d’une situation et ainsi savoir osé et prendre les risques de solutions pas qui ne sont pas toujours optimales.

        • L'effet A_Emilie

          Bien sûr Denis, il est vrai que le perfectionnisme est une lame à double tranchant. Savoir bien reconnaître les priorités est l’atout de toute bonne perfectionniste !

  2. Avatar
    Vickie Author

    J’aime ton article et je trouve ça important de parler de cette situation qui touche bien des femmes, mais aussi des jeunes femmes et des filles. J’ai 23 ans et je commence à peine ma vie « d’adulte ». Mon perfectionnisme m’empêche souvent de passer à l’action par peur de ne pas être assez bonne, etc. Je suis souvent terrifiée par mon manque de confiance en moi. Je travaille fort pour changer ce comportement.

    Aussi, en ce qui me concerne, me fixer des attentes et des objectifs réalistes et bien définis me permettent d’avancer et de gagner en confiance. Cela me permet de rester positive et d’enrayer le mot « échec » de ma vie. J’essaie de voir des petites victoires personnelles dans tout.

    • L'effet A_Emilie

      Oui, les petites victoires sont essentielles à souligner Vickie. Celles-ci sont le moteur qui vous mèneront vers de grande réalisations et contribueront à renforcer votre confiance en vous-même. Continuez sur cette voie !

  3. Avatar
    Gsèle Author

    Peut-être encore un peu; toutefois, je considère que j’ai fait de gros progrès!

  4. Avatar
    Julia Khon Author

    Thank you for this post. We are all guilty, and this drive for perfection Is holding us back, sometimes I wander if there is something with our DNA. Perfectionism and attention to detail are priceless strengths but don’t let these two hold you back p, which they often to. We must train ourselves to think big.

  5. Avatar
    Suzie Author

    Le perfectionnisme, bien qu’en apparence il nous fait avancer, il ne fait que révéler nos faiblesses. On travaille fort, on fait de longues heures et cela nous empêche de bien vivre notre vie avec les gens que nous aimons. Il ne montre que plus d’obstacles. Pourquoi avons-nous besoin d’autant de détails?
    Je suis convaincue que nous mettons trop de poids sur ce que les autres pensent de nous.

    • L'effet A_Emilie

      La valorisation de l’excellence et la peur du jugement est sans doute des facteurs qui brouillent la vision de ce que nous projetons. (Il s’agit ici bien sûr d’une généralité) Peut-être que si nous commencions par accomplir les choses en premier lieu pour nous, pour en retirer une fierté personnelle, plutôt que de carburer à la reconnaissance d’autrui, nous serions moins perfectionnistes. Ou du moins, nous le ferions pour les bonnes raisons : l’accomplissement au sens individuel. Ça demande du travail, mais un pas à la fois, c’est possible.
      N’écartons toutefois pas le fait que l’opinion des autres peuvent s’avérer un bon moteur de motivation ou de dépassement. Suffit de trouver l’équilibre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'effet A est une initiative de

O'Dandy