Rallier et influencer

Le pouvoir de l’introspection, selon Ève Laurier

23 mai 2019 par Anne-Hélène Dupont

À voir Ève Laurier socialiser et s’exprimer habilement devant public, on se demande ce qui lui permet de communiquer avec autant d’aisance et d’énergie. Son secret ? L’introspection. En effet, la directrice générale de la firme de communication Edelman et leader du Défi Leadership, a un besoin viscéral d’équilibrer l’action avec une bonne part de réflexion solitaire. Elle nous expose les bienfaits de ce qu’elle considère comme l’un des piliers de son leadership.

En 2004, Ève Laurier souhaitait faire le point sur sa carrière et sur sa vie personnelle. « Le travail m’amenait vers le domaine de la pub, mais je n’étais pas sûre que c’était vraiment ma voie, raconte-t-elle. Je me demandais aussi si je devais profiter des perspectives qui s’offraient à moi à l’international, puis je m’interrogeais sur ma volonté de fonder une famille. »

Elle est donc partie en Asie, sac au dos. « Pendant soixante jours, j’ai voyagé, mangé et dormi seule. J’écrivais une vingtaine de pages quotidiennement sur ma vie, mes valeurs, ce que je voulais devenir. »

Une expérience dont elle a tiré un précieux bilan de ses priorités et de ses objectifs. « J’ai réalisé que c’était important pour moi de rester proche de mes racines. J’ai choisi de m’installer à Montréal et de travailler en français, même si je suis bilingue. »

Introspection : mode d’emploi
Évidemment, tout le monde n’a pas besoin de s’exiler pour adopter de bonnes habitudes d’introspection ! Toutefois, pour Ève Laurier, ce voyage en Orient lui a permis de jeter les bases solides d’une saine pratique qui fait maintenant partie de son quotidien. Elle continue de réfléchir tous les jours à ses accomplissements, aux défis qu’elle souhaite relever, à la manière dont elle guide ses équipes, etc. Pour ce faire, elle marche beaucoup — « Je fais mes 10 000 pas par jour ! » — et elle écrit.

Pour celle qui a œuvré en publicité avant d’occuper le poste de vice-présidente aux relations stratégiques chez Richter, puis de fonder sa propre entreprise de communications, pour ensuite devenir directrice générale d’Edelman Montréal, l’introspection est tout simplement vitale. « Je suis une bombe d’énergie, je suis partout à la fois et je prends soin de mon fils avec amour, mais c’est l’introspection qui me permet de canaliser mes énergies et mes pensées pour mieux me propulser. »

Et elle n’est pas un cas isolé : les études sur les bienfaits de l’introspection pour les leaders pullulent.


LES BIENFAITS DE L’INTROSPECTION, SELON ÈVE LAURIER 

L’introspection solidifie la confiance en soi
De cette capacité d’introspection qu’elle a développée, la directrice générale d’Edelman Montréal a tiré une formidable confiance en ses habiletés. « Ça me nourrit incroyablement », soutient-elle. Parce qu’elle se connait mieux, qu’elle est plus consciente de ses forces et de ses limites, elle se sent moins vulnérable. « Je gère avec doigté ce qui m’arrive de positif et de négatif. Ça me rend plus forte ! »

L’introspection favorise l’authenticité
En fréquentant assidûment ses propres pensées, Ève Laurier reste en contact avec ses objectifs et ses valeurs. « Comme je suis profondément connectée à qui je suis, et que je souhaite agir en harmonie avec mes valeurs, je choisis de demeurer intègre. Mes moments d’introspection sont l’occasion de vérifier si je suis à l’aise avec mes décisions et mes actions. »

L’introspection est la clé de l’apprentissage
Réfléchir sur certaines situations difficiles permet de mieux comprendre ce qui s’est passé et d’en tirer des leçons, afin d’exercer son leadership avec cohérence et avec une habileté croissante. « Il y a quelques mois, j’ai été dure avec une personne en raison d’un travail mal fait, raconte Ève Laurier. J’ai été déçue par la manière dont j’ai géré la situation. J’ai donc fait un exercice d’introspection pour comprendre ma réaction et pour élaborer une meilleure façon de donner ma rétroaction dans l’avenir. »

L’introspection aide à tisser des liens de confiance
« On me l’a souvent dit : “tu as le cœur à la bonne place et une tête sur les épaules”. Parce que l’introspection m’aide à demeurer transparente et authentique, je pense que les gens m’accordent plus aisément leur confiance. » Ève Laurier est d’avis que cette aptitude fait partie d’un ensemble de facteurs qui l’ont aidée à gravir les échelons professionnels et à mieux diriger. 

L’introspection rend plus efficace
Un dossier épineux au travail ? Un texte difficile à rédiger ? Ève Laurier sort marcher. « Quand on plonge dans l’action sans réfléchir, on risque de perdre du temps en partant dans une mauvaise direction. L’introspection me permet d’aligner mon action sur mes objectifs. » C’est pourquoi, quand elle est bloquée sur un dossier, elle s’arrête et s’accorde un précieux moment de réflexion. « Je me vide la tête. Au retour, j’ai une vision plus claire. »

Quand et comment commencer ?
L’introspection est bénéfique pour les leaders, mais pas besoin d’occuper un poste de gestionnaire pour s’y mettre. « Plus on apprend à se connaître quand on est jeune, mieux on arrive à composer avec ce que la vie met sur notre route », croit Ève Laurier. Elle est néanmoins d’avis qu’il n’est jamais trop tard pour apprivoiser l’introspection.

Son conseil : s’accorder une quinzaine de minutes par jour, loin des écrans, pour passer sa journée en revue. « Il est utile de se demander comment on se sent, ce qui va bien et moins bien », soutient-elle. Il est possible d’explorer différentes façons de mener cette réflexion — méditation, activité physique, écriture, etc. — et de trouver celle qui convient à sa réalité et à sa personnalité.

On bloque ? La directrice générale d’Edelman Montréal suggère alors de se tourner vers des livres qui proposent des thèmes de réflexion, comme ceux d’Anthony Robbins.

« L’introspection, ce n’est pas seulement une affaire de moine solitaire au sommet de sa montagne ! Je suis l’inverse de ce stéréotype, et pourtant, sans l’introspection, je serais complètement perdue. Tout le monde peut en bénéficier », conclut-elle.


Vous souhaitez donner un sens à votre leadership et transformer votre ambition en un puissant levier de croissance pour vous et votre équipe ? Le Défi Leadership vous permettra de solidifier vos repères en tant que gestionnaire. Pour plus d’information ou pour vous inscrire, visitez la page formation de notre site internet !

Suivez-nous sur FacebookTwitterLinkedIn, et Instagram. Vous pouvez également vous abonner à notre infolettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'effet A est une initiative de

O'Dandy