Évacuer l’énergie négative et emmagasiner le positif grâce au sport

Évacuer l’énergie négative et emmagasiner le positif grâce au sport

Ancienne athlète olympique en escrime, Marie-Huguette Cormier fait de longues semaines au travail comme première vice-présidente, ressources humaines et communications au Mouvement Desjardins. Mais, même en partageant son temps entre Québec et Montréal, elle ne déroge pas d’une chose : ses quatre sorties de course par semaine. Et ce, depuis plus de 40 ans.

« Je pratique d’autres sports aussi, mais la course, c’est ma base, été comme hiver », affirme-t-elle. Courir lui permet d’évacuer le stress et l’aide à être plus empathique comme gestionnaire.

« Lorsque je cours, je suis dans le moment présent, confie-t-elle. J’écoute les oiseaux, le craquement de la neige sous mes pieds, je suis très connectée. Courir me permet de prendre du recul et de me recentrer sur l’essentiel. De retour au travail, ça m’aide à être plus humaine et plus compréhensive lorsque je dois accueillir des gens stressés ou qui vivent des moments difficiles. »

photo de Marie-Huguette Cormier

Gestion de l’énergie

Ce sont d’ailleurs des éléments qu’on retient du livre The Power of Full Engagement : pour fonctionner de façon optimale, il faut faire le plein des différents types d’énergies – physique, émotionnelle, mentale et spirituelle – en passant d’une courte période de stress à une période de repos.

Marie-Huguette Cormier, qui est entrée chez Desjardins en 1989, n’hésite pas non plus à encourager ses employés à prendre soin d’eux.

« Je pense aux jeunes femmes qui ont des familles, qui travaillent, qui sont sollicitées par tout le monde. Je leur dis, le sport, c’est seulement pour toi, c’est ce qui t’ancre, c’est ton équilibre. »

Défiler
Image slider
Photo de journal de Marie-Huguette Cormier compétition escrime
Photo de journal de Marie-Huguette Cormier compétition escrime
Jongler entre l’université et les Jeux olympiques

Ce n’est pas d’hier que Marie-Huguette Cormier a appris à faire entrer le sport dans un horaire bien rempli. Elle a commencé l’escrime pendant ses études secondaires après que ses frères lui ont montré les bases dans le sous-sol de la maison familiale, à Sainte-Foy.

Elle est rapidement devenue très passionnée et après quelques années de pratique, elle a joint l’équipe du Québec, puis celle du Canada. Elle a participé aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1984 et de Séoul en 1988. C’est aussi pendant ces deux cycles olympiques qu’elle a réalisé son baccalauréat et sa maîtrise en marketing.

« J’ai appris énormément de choses sur le plan de la gestion en étant athlète. Par exemple, que le corps est une machine, qu’il a besoin de carburant, qu’il faut bien l’entretenir pour éviter qu’il rouille, explique-t-elle. Il faut prévoir plusieurs heures d’entraînement tout en se méfiant du surentraînement et en accordant du temps aux études et au repos. Il faut trouver l’équilibre pour atteindre des sommets mentalement et physiquement. »

Même aujourd’hui, elle s’assure de faire l’essentiel pour que sa machine fonctionne bien encore longtemps.

« Je fais de moins longues sorties maintenant pour éviter le stress mécanique et je cours par intervalles pour développer mon cardio, précise Marie-Huguette Cormier. Puis, je fais un peu de musculation pour compléter ma routine d’entraînement et éviter les blessures. Je rêve de devenir une petite vieille en santé qui fait encore son jogging ! »

Suivez-nous sur FacebookTwitterLinkedIn, et Instagram. Vous pouvez également vous abonner à notre infolettre.

auteure Martine Letarte souriante

Martine Letarte

Autrice

Martine Letarte est journaliste indépendante depuis 2005 pour plusieurs médias québécois tels que La Presse, Le Devoir et Québec Science. Elle a coécrit «Le petit manuel du travail autonome : conseils et témoignages», paru en 2013 aux Éditions La Presse.